La Pointe du Grouin : copain comme cochon

Posté le 29 sept, 2016 par Jonathan Rapaport -

la-pointe-du-grouin-okok

Voilà une adresse comme on les aime. De bons produits, du bon vin, le tout pour une bouchée de pain fait lui aussi maison. Le patron qui a eu la bonne idée de lancer La Pointe du Grouin, sorte d’annexe de ces deux bistronomiques voisins Chez Michel et Casimir, n’est autre que Thierry Breton le… Breton. Une institution de la rue de Belzunce, située à deux pas de la Gare du Nord. Un quartier pas vraiment réputée pour sa gastronomie (sauf indienne) avant son arrivée… Dans sa Pointe du Grouin le midi, on y trouve des entrées de 2 à 6 € (oeuf mayo, hareng doux patate, patates tièdes de l’Ile de Ré, cervelle de Canut, galettes-saucisses…), des sandwichs de haute volée servis dans un petit pain rond moelleux maison (le bara bihan) et garnis de hareng doux et concombres, de chèvre et poivron confit ou encore de saucisson sec ou d’andouille. Les délicieux desserts sont facturés 2 € (far breton, crumble, kouign amann, moelleux chocolat…). Le soir, la carte s’étoffe un peu et revient un poil plus cher mais reste très bon marché : risotto de homard, filet de rascasse, fenouil et poivron confit, pluma de cochon, poularde de Bresse et girolles pour 10 €. Ne manquez surtout pas l’oeuf de la mort (oeuf sur le plat crémé, trompettes de la mort, épinard, herbes et croutons), les planches de charcut’ et bien sûr de picoler un peu ! Incroyable choix de magnum de pinard dans la cave à visiter. Sur place, on est forcé de payer avec la monnaie locale : le Grouin. Une machine à l’entrée change la monnaie. Sinon l’ambiance se veut rock et parfois un poil brut de décoffrage. Autre gros avantage: l’établissement est ouvert tous les jours. 

La Pointe du Grouin, 8, rue de Belzunce 75010. Pas de téléphone.

Publié dans : Bars à vins, Snack

Haut de page