Rivoluzione : l’Italie à prix démocratique

Posté le 08 nov, 2017 par Jonathan Rapaport -

16681600_1811735295754582_4711702256035124794_n

Le problème avec les bonnes pizzérias à Paname, c’est qu’elles font mal au porte monnaie. En règle générale, dans les meilleurs établissements de la Capitale, il faut compter une quinzaine d’euros au minimum pour une pizza (contre 8 € en Italie !). Avec une entrée, un dessert et un peu de vin, l’addition s’envole. Sauf que dans ce petit resto de la rue des Thallandiers à deux pas de Bastille, dans une déco plutôt branchée c’est à dire minimaliste, on s’en tire pour pas grande chose, surtout le midi. Dans une imparable formule à 12€50 avec entrée-plat ou plat dessert, vous aurez droit, suivant les jours, à une burina ou un tartare de saumon pour commencer, plusieurs choix de pâtes toutes délicieuses (la vraie carbo par exemple) et des pizzas cuites au feu de bois aux ingrédients top (bonne charcut’ et mozzarella). Desserts classiques transalpins mais d’excellente facture (tiramisu, panna cotta..). Le soir, c’est un poil plus cher mais vraiment correct : plats de 9 à 12€, antipastis de 6 à 9 € et vin au litre à 22€. Service souriant et efficace. Par contre, c’est souvent blindé le midi mais il y a toujours la possibilité de manger au comptoir, devant le pizzaiolo en train de s’afférer.

24 Rue des Taillandiers, 75011. 01 48 06 05 03. Fermé le dimanche.

Publié dans : Cuisine du monde

Haut de page